Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2012 3 10 /10 /octobre /2012 10:06

j' ai aussi remarqué que chaque gouvernement a toujours voulu laisser sa trace, avec plus ou moins de réussite, les enseignants réclamant souvent, mais refusant systématiquement toute nouveauté !

 

J' ai quand même été surpris !

Le président, faisait à juste titre remarquer que les écoliers français étaient ceux qui avaient le moins de jours de cours en Europe !

Alors, il faudrait m' expliquer pourquoi proposer une matinée supplémentaire, si par ailleurs on baisse le nombre d' heures de cours par jour, et qu' en plus, on annonce que les devoirs seront faits à l' école, ce qui réduit  aussi les heures de cours !

Pourquoi ne pas supprimer un peu de ces vacances à rallonge !

 

Zone A Zone B  Zone C Rentrée scolaire 2012 Mardi 4 Septembre 2012 Vacances de la Toussaint 2012 Du Samedi 27 Octobre au Lundi 12 Novembre Vacances de Noël 2012 Du Samedi 22 Décembre au Lundi 7 Janvier Vacances d'hiver 2013 Du 23 Février au 11 Mars 16 Février au 4 Mars 2 au 18 Mars Vacances de Printemps 2013 Du 20 Avril au 6 Mai 13 au 29 Avril 27 Avril au 13 Mai Vacances d'été 2013 Le Jeudi 4 Juillet 2013

http://i47.tinypic.com/2lkv4vd.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by TRUBLION - dans politique
commenter cet article

commentaires

Parigote 12/10/2012 13:22

Une route toute tracée pour les ânes! Hollande refuse l'évidence tout naturellement et brade nos valeurs une fois de plus. Peillon croit faire partie du gouvernement Jospin bref vous aurez compris
" Faire et défaire c'est toujours travailler" comme le disait ma grand-mère. La formation des maîtres, dont Hollande se plaît à rappeler, dans sa refondation du système éducatif, qu'elle sera à
nouveau assurée dans les "Ecoles..." est aussi une vieille histoire.A partir de 1958, les Instituts de préparation à l'enseignement secondaire, les IPES, qui avaient exactement la même fonction,
avec cette seule différence que les étudiants, destinés à devenir des professeurs du secondaire après le CAPES, y étaient recrutés et payés dès la première année d'université, un certain nombre
d'entre eux, au départ de la réforme du moins, entrant dans ces IPES sur titres, en étant déjà titulaires d'une licence. Une fois de plus, on réinvente, avec un très modeste aménagement, un type de
structure de formation qui a existé déjà plus d'un demi-siècle auparavant et fut supprimé ensuite, tout le monde a apparemment perdu le souvenir. Si les socialistes avaient des idées cela se
saurait!

TRUBLION 12/10/2012 17:09



c' est vrai qu' il est bien dommage d' avoir voulu à tout prix changer ce qui  ne marchait pas si mal !


Depuis, il suffit d' écouter les enseignants pour comprendre que ça ne va plus !



Françoise 12/10/2012 08:45


L'école est un sujet tellement vaste.


Les ministres qui se succèdent à l'Education Nationale veulent tous laisser leur trace. Tant pis si les réformes ne collent pas à la réalité : on replâtre.


Il me semble indispensable de revoir comment dispenser correctement les premiers savoirs : lire, écrire et compter. Ecrire sans faute de préférence.


Les notes, pfftt, c'est tellement aléatoire sauf quand il yt a un barême à l'examen et qu'il est correctement respecté.


Les devoir à l'école, oui mais en combien de temps ? Sur les heures de cours actuelles ou en plus ? Il faudrait que les horaires de classe correspondent à a réalité économique quand on sait
combien de parents travaillent et combien d'enfants sont livrés à eux-mêmes.


Trop vaste sujet pour en faire le tour dans un "oetit" commentaire.


Je sors de l'école et te dis que je ne suis pas d'accord avec toi quand tu écris "devant un DRH, ce sont bien les meilleurs qui seront pris". Je crois que ce sont les meilleurs en tchatche mais
pas forcément au travail. C'est le gros problème actuellement où ce qui compte c'est le piston et le baratin. Il suffit de regarder les résultats des entrerises etr les boulettes des
administrations.


Bonne journée et à très bientôt.

TRUBLION 12/10/2012 08:54



je crois que finalement, le gouvernement va prendre du recul !


 et tu n' as pas tort en parlant de piston, surtout concernant les administrations



Oups 12/10/2012 08:41


@Trublion : Votre calcul est simpliste. Vous ne comptez que les heures de cours. Dans le 1er degré, vous ne comptez pas les heures d'aide personalisée, ni les 108 heures annuelles que les
enseignants ont a rendre du fait de la suppression de la 1/2 journée du ministre Darcos. Vous ne comptez pas les temps de préparation, de correction, les conseils d'école, les rencontres
parents/profs, les conseils de classe...Ne pas oublier qu'a la base, les enseignants étaient payés sur 10 mois, ce qui a ensuite été lissé sur 12 mois. Donc en résumé, non les enseignants, compte
tenu de tout celà ne travaille pas si peu que vous le dites. Après, pour les jaloux, rien ne les empechent de passer le concours apres un bac+5.


Pour les devoirs à la maison, j'ai entendu le ministre ce matin qui disait que les devoirs seraient fait a l'ecole entre 15h30 et 16h30 et que rien n'empechait que les parents continuent a suivre
leur bambin aussi a la maison. Seulement, elle apportera la certitude d'un suivi envers les enfants qui n'ont pas la chance d'avoir des parents qui s'occupent d'eux. Cette mesure, ne vous
rappelle t'elle pas les études surveillées que vous avez dû connaitre en votre temps ? C'est plutot bien, non ?

TRUBLION 12/10/2012 09:02



ce serait l' explication de la défection de la jeunesse  pour l' enseignement !


 il est vrai que d' enseigner, n' est plus forcément une vocation, mais un métier comme bien d' autres.


 je suis très mauvais en calcul, aussi , ce ne sont pas le miens que je vous soumets.


oui, c' est  bien de faire les devoirs à l' école, mais c' est encore une heure de perdue par jour pour les matières au programme, alors que mr Hollande a bien précisé qu' il y avait
trop de matière à enseigner, par rapport au nombre de jours d' école !


Donc, le remaniement ne va pas dans le bon sens !


Non, je n' ai pas connu les études surveillées, mais j' avais  mon père ancien instituteur qui s' en chargeait



jules 12/10/2012 07:40


Et le nombre de jours de congés.

TRUBLION 12/10/2012 07:49



reste impressionnant, quoiqu' on en dise



antonio 12/10/2012 00:43


Salut Pierre


la raison est simple: les enseignants,pas tous tout de même, via leur syndicat qui est un pouvoir en lui même, n'acceptent que des réformes qui confortent leur statut et le stau-quo ou mieux
encore si elles leur apportent des avantages supplémenatires!


Amicalement


Antonio


PS il est vrai aussi que le metier d'enseignant devient de plus en plus difficile dans le laxisme ambiant de nos jours.

TRUBLION 12/10/2012 07:06



oui, c' est ce que j' ai constaté depuis des années, mais à force, ça lasse, jusqu' au Ps